News

Pavillon 666 Re-issue "The Flame/Cold"

03/25/2011
Non, non et non! Roman Saenko n'a pas le monopole de la scene Black Metal ukrainienne! Enfin, pas totalement. Si des groupes comme HATE FOREST, DRUDKH ou BLOOD OF KINGU vous disent quelque chose, sachez que NOKTURNAL MORTUM et ASTROFAES existent aussi. Et voila qu’un beau jour de 2004, quelques membres de cette grande famille deciderent de creer un nouveau projet:
"J'ai bien envie de l'appeler KHORS", se dit alors Khorus.
"J'aime bien l'idee", repondirent Helg et Khaoth.
"Si vous avez besoin d'une deuxieme guitare, j'en ai une!", ajouta Warth quelques temps plus tard.
"On sortira un premier album 'The Flame of Eternity's Decline' en 2005, avec Saturious et Wortherax en guest. Puis un deuxieme en 2006, intitule 'Cold'. Et avant de sortir 'Mysticism', on donnera des tas de concerts, on sortira un dvd live et on ira tourner avec BEHEMOTH."
"J'aime bien l'idee."

Nous en sommes la. Apres trois albums et un dvd en a peine six ans, l'annee 2010 nous apporte a son tour quelques nouvelles... Le chanteur/guitariste Helg, ayant annonce son depart il y a un mois, les fans vont pouvoir se consoler avec cette reedition agrementee de quelques bonus, estampillee Paragon Records. En attendant la sortie de leur quatrieme album "Return to Abandoned", prevue le mois prochain, venez decouvrir ou redecouvrir leurs deux premiers albums...

Le Black Metal atmospherique et guerrier de la formation est introduit ici par leur premiere autoproduction "The Flame of Eternity's Decline".
Aux huit titres originels evidemment presents, vient s'ajouter une autre version pour chacun d'eux. Enfin presque. Seule la superbe instrumentale froide et atmospherique nommee "Breath" n’aura pas droit a cette faveur.
On retrouve donc, une piste live pour "Moan Of The Grief", tire du "Massa Brutto Festival" de 2009. Celui-ci beneficie tout d’abord d’un son assez brouillon. Les vocaux qui se fondent a l'origine laissent ici peu de place aux instruments. C’est un live, mais on aurait voulu entendre le public reagir aux appels du chanteur, ou encore la guitare et la basse… mais non. Il faudra faire sans.
"Wounds Of The Past" et "Spirit Of Fury" ont, quant a eux, subi un mix special. Un "wood mix" et un "moon mix". Alors, soyons clair, l'integration du saxophone a la fin des pistes et un son faiblard sont les seuls bouleversements. Il faudra monter le volume! Et en parlant de ca, l'alteration sonore est la meme pour la version "demo" des quatre autres titres, mais la c'est assez comprehensible et presque recommande. Ce disque nous permet toutefois de (re)mettre des notes sur les debuts du combo. L'occasion d'apprecier l'alternance de blast-beat et de mid-tempo hargneux presents sur "Eyes of Eternal Loneliness", les riffs black melodiques conquerants de "Throne of Antiquity", ou encore les nappes de synthe qui conferent une aura Pagan a "Flame of Eternity" et "Trees are Remembers". Sans oublier le climat funeste et atmospherique de "Wounds of The Past" ou Black/Thrashisant de "Moan of The Grief" et "Spirit of Fury".

Des l'arrivee du second disque, "Cold", on constate tout de suite une evolution dans l’approche musicale de KHORS. Les compositions sont plus matures et beaucoup plus glaciales aussi, (le titre a ete bien choisi).
Les claviers cristallins et les arrangements du titre eponyme donnent immediatement une agreable sensation de depaysement. Ce morceau progressif, quasi-instrumental introduisant l'album d'origine, aura droit a une "art-rock version". Mais qu'est-ce que ca peut bien etre?
C’est tres simple. Prenez la meme composition, dotee cette fois d’un son venu des profondeurs et ajoutez-y un break jazzy porte par quelques notes au piano et un solo de guitare, ce qui lui donnera a coup sur un aspect piano-bar. Un choix plutot curieux mais assez reussi. Cependant, cette partie aurait pu totalement se fondre dans le decor si une atmosphere lugubre et gelee n'avait pas refait surface avant la fin.
Mais ce n’est pas fini, il reste deux autres "cadeaux" a ouvrir. La composition diabolique et symphonique nommee "Ashes" est aussi double, puisqu'un extrait tire du meme festival que pour "Moan of The Grief" servira d’ultime piste audio. Et si on ajoutait un peu d'image? Une video de l'excellent titre "Garnet", enregistre au "Metal Heads Mission Festival" en 2008 sera donc le dernier bonus de cette reedition.
La encore, la vraie offrande se trouve au c?ur de ce second album, qui detient de vrais petits bijoux. Au-dela de la production, des transitions et coupures d'une autre epoque (qui renforcent surement ce sentiment nostalgique), chaque morceau plonge l'auditeur dans une sphere black/pagan/ambient chargee d'emotion. Avec "Misery", "Whispers", "The Abyss" ou encore "In the Depths of Black Hills", les membres de KHORS ont reussi a apporter une grande profondeur a leur musique. Une dimension qui selon moi, depasse largement celle de "The Flame of Eternity's Decline". Une voie qu’ils poursuivront d’ailleurs sur "Mysticism". Le meilleur pour la fin, dit-on.

L'interet de cette nouvelle sortie reside bien sur dans le fait que les deux albums etaient devenus quasi-introuvables ces dernieres annees. La production n'ayant subi aucun lifting, les bonus presents sur ce double album restent en definitive la seule grande nouveaute. Honnetement, ces derniers n'apportent pas grand chose. Pas de grande revolution donc, mais a l'aube de la sortie du prochain album, cet objet fera des heureux parmi les fans de la premiere heure, et sera certainement une bonne decouverte pour les autres. L'occasion de se pencher sur la discographie d'un groupe peu

← News



© 1995–2021 KhorsПредставиться — Created by Annexare.com